Menu principal

Hommage au couple Duhamel pour avoir salué plus de 70 000 navires en 51 ans
par Guylaine Hudon le 2017-09-13

À l’occasion de l’événement annuel Hommage aux gens du fleuve, organisé par le Musée maritime du Québec, le Musée maritime du Québec (MMQ) rendait hommage, le dimanche 20 août, à Monique et Delphis Duhamel, de Cap-Charles à Deschaillons sur Saint-Laurent, pour avoir salué plus de 70 000 navires provenant des quatre coins du monde, une contribution exceptionnelle de 51 ans à la vie maritime sur le fleuve ou au Québec.

Une passion unique au monde

De 1964 à 2015, les Duhamel n’ont cessé de recenser et de saluer chaleureusement tous les marins des bateaux naviguant sur le fleuve si étroit à la hauteur de Cap-Charles où ils ont choisi délibérément de s’installer.

Au fil des ans, le rituel de salutation s’est bonifié sans jamais perdre de sa vigueur. On a communiqué quotidiennement et fidèlement avec tous les navires par les façons suivantes : la diffusion vers le large de l’hymne national du pays d’origine des marins, la levée du drapeau canadien puis celle du pays d’origine, la levée sur la drisse des pavillons de salutations maritimes selon le code international des signaux, connu universellement de tous les marins du monde entier et finalement, une inscription écrite à la main dans le livre des registres. Le couple estime que 90 % des navires ont répondu par des coups de sifflet à leurs salutations. En l’an 2000, forts des connaissances acquises à travers un passe-temps inusité, ils ont ouvert le Centre de la navigation sur le St-Laurent afin de révéler aux visiteurs les secrets et la richesse du mouvement des navires sur le fleuve.

Le MMQ a tenu à rendre un hommage à ces véritables ambassadeurs du Saint-Laurent, au moment où le couple vient tout juste de quitter sa légendaire propriété : « Portés par le désir de communiquer, M. et Mme Duhamel ont touché, au fil des jours et des années, autant les cœurs des pilotes du Saint-Laurent que celui des marins provenant de tous les pays. Un phénomène unique au monde qui rejoint la solidarité des gens de mer et démontre bien l’hospitalité et la créativité de ces gens du fleuve », a tenu à souligner la directrice générale du MMQ, Mme Sophie Limoges.

Legs au MMQ

Jugeant que le MMQ était la meilleure institution pour conserver la mémoire de leur passion, les Duhamel ont légué notamment le mât, les drisses, les pavillons tous cousus à la main par Mme Duhamel et les registres soigneusement tenus à jour pendant 51 années, ainsi qu’une importante collection de registres de navires de la Lloyd’s et autres dossiers de correspondance. Pour le conservateur du Musée, M. Alain Franck : « Il s’agit d’un legs qui permet d’illustrer l’attachement des Québécois au monde maritime, celui par qui tout le développement du Nouveau Monde a été rendu possible. »

Partenaires de l’événement Hommage aux gens du fleuve 2017

Le MMQ tient à souligner avec reconnaissance les partenaires qui ont permis la tenue de cet événement : la Corporation des Pilotes du St-Laurent Central, l’Administration de pilotage des Laurentides, la Fête des chants de marins, la Municipalité de L’Islet et le Gouvernement du Québec. Devenu une belle tradition, cet événement permet de reconnaître, depuis 10 ans, des gens ayant contribué de façon significative à la vie maritime québécoise ou à la sauvegarde du patrimoine maritime.

Rappelons que le MMQ a été fondé en 1968 à L’Islet et qu’il est le gardien de la collection nationale maritime du Québec. Il perpétue la mémoire du capitaine Joseph-Elzéar Bernier, né à L’Islet en 1852 et grand explorateur de l’Arctique pour le gouvernement canadien au début du 20siècle. Il est reconnu pour avoir affirmé la souveraineté canadienne de ce territoire nordique.

Marie-Claude Gamache


Sophie Limoges, Alain Franck, Monique et Delphis Duhamel. Photo : Musée maritime du Québec 2017 - Marie-Pierre Lizotte, photographe.





Espace publicitaire