Menu principal

ERRATUM
par Guylaine Hudon le 2017-08-31

Nous souhaitons corriger une erreur survenue dans la parution du mois d'août 2017. Dans l'article intitulé Inauguration du Centre Yvon Mercier, un héritage de justice et d'intégrité, au troisième paragraphe, lorsqu'on parle de la conjointe de Mesrine, il ne s'agit pas de Mme Lebouthiller mais de Jeanne Schneider, coaccusée. Mme Lebouthiller étant la victime. Nous souhaitions rectifier les faits.

Merci à notre lecteur de nous avoir fait part de cette information.

Richard Pierre

Entraide au Masculin Côte-Sud

L’honorable juge Yvon Mercier, un homme de justice et d’intégrité. Photo : Guy Laprise.




Espace publicitaire