Menu principal

Bateau fantôme
par Guylaine Hudon le 2020-12-01

Le Musée maritime et la municipalité de L’Islet

remercient la population et les bénévoles pour leur contribution

à l’aventure du Bateau fantôme

Le Musée maritime du Québec (MMQ) et la municipalité de L’Islet annoncent à regret la nécessité de mettre un terme à la tenue annuelle du Bateau fantôme. Cette décision longuement réfléchie vise à assurer la conservation responsable et durable de l’une des pièces vedettes de la collection du musée : le brise-glace Ernest Lapointe.

Les organismes porteurs du projet tiennent à remercier les nombreux citoyens bénévoles qui ont pris part à l’événement depuis cinq ans. Ils soulignent le dévouement et l’audace des créatrices du projet, Sophie Royer (coordonnatrice de l'action culturelle et des programmes éducatifs au MMQ) et Véronique Bélanger (coordonnatrice aux loisirs, sports et culture de la municipalité L’Islet) ainsi que le travail de leur équipe. « Collectivement, nous avons de quoi être fiers du Bateau fantôme. Le caractère mémorable, rassembleur et unique de l’activité a permis un rayonnement bien au-delà de la région » ont commenté à l’unisson Royer et Bélanger.

La conjoncture ainsi que les grands travaux prévus sur le brise-glace prochainement ont permis de prendre du recul et faire le bilan de l’état du bateau-musée. Il s’est avéré que la tenue du Bateau fantôme entraîne une détérioration accélérée du lieu patrimonial, notamment en raison des décors, de la nourriture et des séjours prolongés des acteurs à bord. À cela s’ajoute la difficulté à trouver, année après année, les ressources humaines et financières adéquates pour la poursuite du projet.

Marie-Claude Gamache, directrice générale du Musée maritime du Québec, tient à préciser que : « La décision a été difficile à prendre, mais elle était nécessaire. Elle permettra notamment d’assurer aux générations futures la chance de visiter le légendaire brise-glace, un joyau de notre patrimoine maritime. »


Sophie Royer, co-créatrice du Bateau fantôme lors d’une édition précédente. Photos : Marie-Pier Morin.

Véronique Bélanger, co-créatrice du Bateau fantôme lors d’une édition précédente. Photos : Marie-Pier Morin.


À propos du Musée

Fondé en 1968, le Musée maritime du Québec est le gardien de la collection nationale maritime du Québec. Il possède plus de 15 000 artéfacts et documents anciens se rapportant à l’histoire maritime du Québec et met en valeur trois navires, ce qui en fait une institution muséale maritime majeure au Canada. Sa mission vise à faire connaître et apprécier l’histoire et le patrimoine maritime du Québec à travers des gestes de valorisation, de diffusion, d’éducation, de conservation et de recherche. Vivant, accueillant et ouvert, le musée cultive, à travers ses activités, des liens durables avec ses publics, ses membres et ses partenaires.

À propos de la municipalité de L’Islet

Fusionnée depuis 2000, la municipalité de L’Islet est le regroupement des municipalités de L'Islet-sur-Mer, de la paroisse de Saint-Eugène et de la ville de L'Islet. Elle compte près de  4 000 habitants.


Emilie Robitaille, consultante

UNE. communication stratégique


Le diable en personne, lors de l’édition 2019 du Bateau fantôme. Photo : Marie-Pier Morin.





Espace publicitaire