Menu principal

Sauvez les tortues, une photo à la fois
par Guylaine Hudon le 2020-07-13

Conservation de la nature Canada vous invite à signaler

les tortues croisées sur les routes avec carapace.ca


Malgré nos habitudes de vies chamboulées, il s’agit d’un printemps bien normal pour les tortues. Le moment est propice pour les observer sur les routes du Québec, tout en respectant les consignes gouvernementales quant aux déplacements dans le contexte de la COVID-19.

Officiellement lancé en 2016 en Outaouais et dans l’ensemble du Québec l’année suivante, le site web Carapace.ca permet de cibler les secteurs où la mortalité routière des tortues est élevée en faisant appel aux personnes vivant à proximité des milieux de vie de ces reptiles. Pour participer, il suffit de prendre en photo la tortue, de noter l’endroit où elle se trouve, qu’elle soit en bonne santé, blessée ou morte, et de remplir une courte fiche de signalement à carapace.ca, peu importe où l’on se trouve du moment que l’on a accès à une connexion Internet.

Durant leur saison active, c’est-à-dire de mai à octobre, les tortues se déplacent pour diverses raisons : chercher de la nourriture, changer d’habitat, trouver un partenaire pour s’accoupler ou pondre des oeufs. En traversant des routes ou des milieux terrestres, elles sont très vulnérables aux collisions et aux dérangements. En effet, 10 % des observations sur la plateforme rapportent des tortues mortes ou blessées.

Cinq espèces de tortues présentes dans la province sont désignées comme menacées ou vulnérables en vertu de la Loi sur les espèces menacées ou vulnérables (LEMV) du gouvernement du Québec : la tortue des bois, la tortue géographique, la tortue molle à épines, la tortue mouchetée et la tortue musquée.

Participation citoyenne et science

Depuis son lancement, Carapace.ca a permis de signaler plus de 4 200 tortues et d’identifier 70 tronçons routiers dangereux à l’échelle du Québec. En transmettant ces données à ses partenaires oeuvrant au rétablissement de la tortue, Conservation de la nature Canada (CNC) contribue à poser des actions concrètes pour réduire leur mortalité et à protéger les espèces menacées ou vulnérables.

Pour recueillir ces précieuses données, l’organisme a bénéficié de l’aide de plus de 2 500 observateurs. L’apport de ces biologistes en herbe joue un rôle essentiel dans la réalisation de ce projet, car sans eux, il serait impossible pour CNC de déployer les ressources humaines nécessaires pour récolter suffisamment de données.

Citation

« Carapace, c’est plus de 100 partenaires partout au Québec qui contribuent à mobiliser les citoyens dans leur région afin d’accroître le nombre d’observations de tortues sur les routes année après année. Grâce à cette participation citoyenne, nous avons commencé à identifier des tronçons où le risque de collision était présent pour les tortues. Il faut donc maintenir ces efforts pour mener à des actions concrètes de conservation » de mentionner Caroline Gagné, directrice de programmes pour l’ouest du Québec à Conservation de la nature Canada.

Remerciements

CNC tient à remercier les partenaires financiers ayant contribué à la mise sur pied de la plateforme Carapace : le mi-nistère des Forêts, de la Faune et des Parcs, le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (via le projet Ensemble pour la nature), l’Équipe de rétablissement des tortues du Québec, la Fondation de la faune du Québec, et toutes les personnes qui ont effectué un don indivi-duel sur notre site web.

Carapace.ca en chiffres

· 4 218 observations de tortues

· 2 555 observateurs

· 404 observations de tortues mortes ou blessées

· 70 points chauds de mortalité rou-tière identifiés dont :

33 en Outaouais

13 dans les Laurentides

12 en Montérégie

Visuels : https://www.dropbox.com/sh/g0fumq66kpjh4cy/AAAKwNCFYcIwXg0KWTE40lf8a?dl=0

À propos

Conservation de la nature Canada est le chef de file au Québec et au Canada en matière de protection des milieux naturels en terres privées, ainsi que des animaux et des plantes qu’ils abritent. Depuis 1962, l’organisme de bienfaisance a protégé plus de 1,1 million d’hectares de sites exceptionnels au pays, dont 48 000 au Québec. C’est en acquérant et en protégeant ces milieux naturels qu’il est possible de les rendre accessibles aux générations présentes et futures.

Pour plus d’information, visitez le www.conservationdelanature.ca

Facebook

twitter.com/NCC_CNC

twitter.com/NCC_CNCMedia

Elizabeth Sbaglia

directrice des communications

Conservation de la nature Canada - Région du Québec

Tortue, Vert, Reptiles, Tortues, Dur, Difficile






Espace publicitaire