Menu principal

La Jardilec - La libération de la parole des femmes
par Guylaine Hudon le 2018-07-12

Du mouvement # MoiAussi à … # EtMaintenant

Depuis le mois d’octobre 2017 et l’affaire Weinstein, où le producteur de cinéma américain a été accusé par près d’une centaine de femmes de harcèlement ou d’agression sexuelle, des millions de femmes à travers le monde ont uni leurs voix à un appel lancé sur les réseaux sociaux avec le mot-clic #MoiAussi (#Metoo), afin de dénoncer les différentes formes de violence sexuelle dont elles sont victimes. Elles ont dit : « C’est assez! Le silence doit cesser et la honte doit changer de camp. »

Au-delà des personnalités connues, le mouvement #MoiAussi a permis à de nombreuses femmes de nos communautés de libérer leur parole, parfois pour la première fois, et d’oser dire ce qu’elles ont vécu et ont bien souvent gardé pendant des années sous silence. Pour plusieurs, cela a ravivé d’anciennes douleurs.

Les organismes communautaires travaillant auprès des femmes de leur communauté ont été touchés par cette vague de dénonciations et ont accueilli la parole des femmes enfin libérée. Les centre-femmes, les maisons d’hébergement et les Calacs (Centres d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel), sont des témoins privilégiés des ravages que les agressions provoquent dans la vie des femmes.

Dans ce contexte, au Centre-Femmes La Jardilec, nous avons organisé différentes rencontres pour permettre aux femmes de ne plus se sentir seules et développer des pistes de solution afin de pouvoir intervenir solidairement auprès d’autres femmes pour qu’elles s’en sortent lorsqu’elles sont elles-mêmes des survivantes d’agressions.

Après un automne chargé de révélations, le slogan #EtMaintenant a pris le relais et permet à présent rechercher des solutions concrètes. En effet, il ne faut pas laisser cette vague de dénonciations et cette prise de conscience perdre son élan. Nous croyons qu’il est possible d'envisager un avenir sans violence sexuelle, dans le respect et en partenariat avec les hommes.

La déclaration #EtMaintenant, une initiative de féministes québécoises, a récolté plus de 30 000 signatures. L’objectif n’était pas de créer un mouvement permanent ou une organisation. Il s’agissait de sensibiliser les gens. C’est à chacune et à chacun de nous trouver des solutions.

Le choix est grand : éduquer nos enfants, dans les familles comme à l’école, en évitant les stéréotypes; exiger des politiques contre le harcèlement sexuel dans les milieux de travail; réclamer des élues et élus de prendre des engagements concrets en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes; soutenir les groupes et coalitions féministes qui agissent partout au Québec…

Au Centre-Femmes La Jardilec, nous sommes là pour accueillir, soutenir et accompagner les femmes dans leurs démarches. Nous sommes un milieu de vie où elles peuvent venir rencontrer d’autres femmes, se confier et échanger en toute confiance et en étant assurées de la confidentialité. Nous avons pour mission l’amélioration des conditions de vie des femmes. Nous souhaitons, entre autres, contribuer à briser leur isolement. Nous leur offrons des espaces sécuritaires pour qu'elles puissent verbaliser leur vécu et être accompagnées pour sortir de la violence ou d’autres situations problématiques. Nous nous trouvons en première ligne pour dépister les violences, amener les victimes à en parler et les aider à trouver les ressources nécessaires. Nous proposons des interventions individuelles ou en groupe et nous pouvons orienter les femmes vers des ressources spécifiques pouvant répondre à leurs besoins.

Notre organisme fait partie de L’R des centres de femmes du Québec, un grand réseau regroupant près d’une centaine de centres à travers la province. Nous sommes aussi membres d’autres regroupements où, ensemble, nous réfléchissons aux enjeux des groupes de femmes et des organismes communautaires, enjeux qui s’inscrivent dans le contexte d’une société marquée de politiques d’austérité et de leurs conséquences inévitables sur la vie des femmes.

Marie-Maude Michaud

Responsable des communications

Centre-Femmes La Jardilec



Espace publicitaire