Menu principal

Chronique pour hommes seulement… avec partage obligatoire
par Guylaine Hudon le 2017-02-10

Un homme dépendant affectif, cela existe-t-il?

Combien de fois avons-nous entendu l’affirmation suivante « Ce ne sont que les femmes qui peuvent être des dépendantes affectives, cela ne peut arriver à un homme ». Pourtant, les hommes peuvent autant souffrir de dépendance affective qu’une femme.

Ce type d’affirmation est courant dans notre société où un homme ne peut souffrir de dépendance face à sa conjointe, car nous croyons à tort qu’il doit toujours montrer l’image d’un gars solide, fort et indépendant. Mais qu’est-ce que la dépendance affective?

La dépendance affective est un état de stress émotif où se mêle à la fois la jalousie, la possession et le besoin absolu de l’autre. Un homme aux prises avec ce type de sentiments est en permanence dans le doute face aux sentiments de l’autre et demande constamment des preuves d’amour à sa conjointe. Il a souvent peur de perdre sa conjointe et d’être abandonné, qu’elle aille « voir ailleurs ».

Être dépendant affectif, c’est voir sa valeur à travers le regard de l’autre : « Si elle m’aime c’est que je vaux quelque chose et sans cette personne je n’ai plus de valeur ». « Je crois même que c’est un privilège d’être en couple avec cette personne ». La dépendance affective ce n’est pas aimer trop, c’est mal aimer.

Un homme dépendant affectif est prêt à faire beaucoup pour être aimé. Il cherche à plaire et surtout à ne pas déplaire, alors il s’oublie complètement pour l’autre. Il peut laisser tomber son réseau d’amis, cesser de faire du sport, car sa priorité est d’être avec l’autre. Il croit qu’il va être aimé pour ce qu’il fait pour elle et non pour ce qu’il est réellement.

Le manque de confiance en soi et d’estime de soi maintient une personne dans cette dépendance. Elle doute de son potentiel, de ses forces et de ses talents. Elle ne sait comment s’aimer et en conséquence aimer l’autre. Tous peuvent souffrir de dépendance affective : adolescent(es), adulte homme ou femme, les personnes aînées. Personne n’est à l’abri.

Si la souffrance affective est présente dans votre relation, n’hésitez pas à consulter un(e) professionnel(le) de votre CLSC ou communiquez avec Entraide au masculin - Centre d’aide et de services pour hommes au 418-247-5030.

Richard Pierre, ts et Diane Allard, intervenante psychosociale

Entraide au masculin, Centre d’aide et de services pour hommes



Espace publicitaire